Mars 2021


Manifestations académiques :

Séminaire – Rythmologies, organisé par la Msh, LRA, EPFL – date : 9 mars 2021

A 11h, l’architecte Aysegül Cankat (ENSA Grenoble) présentera une conférence-débat sur le thème « Diversité des rythmes dans la ville informelle ». L’informalité, comme forme d’organisation spatiale, rend possible les « instants d’usage » qui viennent se superposer aux rythmes existants, ou encore les autorise à les perturber. Ainsi une multiple diversité se fabrique-t-elle, que l’architecte tente d’attraper/représenter pour l’inclure dans le processus de projet.

Informations ici – Retransmission sur Zoom

Séminaire – Etudes sur la nuit / Estudios sobre la noche, organisé par le CISAN-UNAM (México), le Center for Interdisciplinary Research on Montreal McGill (Canada), l’Institut de Géoarchitecture de Brest (France) – date : 25 mars 2021

A 16h : Sara Brandellero (Leiden University), « Migrant Narratives of the Night: moorings, memories and belonging » & Marcos Góis (Federal University of Rio de Janeiro), « Nightlife and public spaces in Rio de Janeiro: public sociability, urban violence and nighttime mobility »

Retransmission sur Zoom et YouTube (canal del CISAN). Informations ici et inscription ici

Appel à contribution – Le genre face à la crise de la Covid-19, organisé par l’Université de Bourgogne – date limite : 31 mars 2021

Le virus de la covid-19 a semé le trouble dans les habitudes de chacun·e. Sur le plan privé, la crise de la covid-19 et les restrictions qu’elle a engendrées ont contribué à recentrer les relations physiques quotidiennes sur la famille nucléaire (couple et ses enfants), tandis que les relations avec les proches ont pu être soit distendues, soit dématérialisées. De nouveaux gestes « barrières » se sont imposés, modifiant les relations humaines habituelles. Quels sont les effets de ces conditions de vie inédites sur les rapports de genre ? En quoi la crise de la covid-19 a-t-elle modifié (ou non) les rapports de genre entre les hommes et les femmes ?

Informations ici

Appel à contribution – Des nuits aux nocturnes. Expériences du nocturne au cinéma, en photographie et en vidéo, organisé par l’Université de Paris – date limite : 31 mars 2021

Quel est le statut ontologique du nocturne ? Est-il utilisé par les artistes comme un éclairage, un décor, un motif ou comme un dispositif conçu pour favoriser l’émergence d’une atmosphère singulière ? Quels effets produit-il sur le spectateur ? Pourrait-il s’inscrire pleinement dans le champ en photographie, au cinéma et en vidéo ? Au cours de ce colloque international, il s’agira de construire cette question

Informations ici

Appel à communication – « Développez-vous » ! Pratiques et ambivalences du développement personnel, organisé par l’Iris – EHESS – date limite : 14 mars 2021

e développement personnel, souvent qualifié de nébuleux, semble être actuellement présent de manière diffuse dans des contextes sociaux diversifiés. Les travaux en sciences sociales sur le sujet mettent principalement en avant des processus macrosociaux pour l’analyser (processus de civilisation, gouvernementalité). De plus, à leur lecture, deux dimensions a priori contradictoires semblent se confronter. Alors que certains travaux envisagent le développement personnel comme participant à asseoir les rapports de domination, d’autres mettent en avant sa dimension émancipatrice. Ce colloque aura pour objectif d’interroger cette ambivalence – entre émancipation et domination – ainsi que de questionner la genèse et les pratiques concrètes du développement personnel et leurs articulations avec les différents rapports sociaux

Informations ici

Conférence – La territorialisation du droit du tourisme, organisé par l’Université du Littoral – date : 19 mars 2021

En France, l’uniformité territoriale du droit est un principe cardinal. Pourtant, la prochaine réforme de la décentralisation 4D (décentralisation, différenciation, déconcentration et décomplexification) prévoit d’accroître les possibilités de distinctions entre les territoires. Cette réforme – repoussée à plusieurs reprises – devrait être présentée au début de l’année 2021. Les débats parlementaires devront donc avoir lieu en même temps que ceux du présent colloque. En effet, la différenciation existe déjà en droit du tourisme. Le colloque propose de revenir sur la territorialisation de ce droit pour en tirer des enseignements aussi bien en ce qui concerne la décentralisation que le droit du tourisme. Quels sont les territoires du droit du tourisme et pourquoi le sont-ils ? Le droit du tourisme n’apparaît ainsi pas comme le fruit de la seule volonté de l’État mais aussi de la prise en compte des spécificités territoriales, des activités touristiques et des acteurs

Informations ici

Appel à contribution – (Dist)danses, organisé par l’Université Paris 8 – date limite : 22 mars 2021

L’année 2020, marquée par les confinements et les protocoles sanitaires d’isolement et de distanciation sociale dus à la pandémie de Covid-19, a vu proliférer les « (dist)danses », terme par lequel nous référons aux pratiques dansées à distance, notamment celles médiatisées par des vidéos diffusées en ligne : jams collectives en temps réel sur Zoom, entraînements et cours dispensés sur Instagram et Facebook, flash-mobs lors des applaudissements de soignants à 20h, créations audiovisuelles de chorégraphies partagées, ou encore challenges sur TikTok. Mais si les (dist)danses se développent quand, pour des raisons sanitaires, politiques, religieuses ou autres, les pratiques de danse sont limitées voire interdites, elles ne représentent pas seulement un mode « par défaut » ou « de repli ». Elles constituent des choix, des opportunités et des ressources saisies par les danseurs∙euses en dehors de toute « crise » ou situation désignée comme telle

Informations ici

Appel à communication – Loisirs et styles de vie, organisé par le RT14 et le RT11 – date limite : 26 mars 2021

Ce colloque interroge les usages actuels du « temps libre ». Nous proposons de réfléchir à la frontière entre le loisir et le travail, qui distingue d’une part, « des occupations auxquelles l’individu peut s’adonner de plein gré » (repos, divertissement, information, création, engagement volontaire) et, d’autre part, des obligations professionnelles et domestiques (Dumazedier, 1962). Trois questions conduiront nos réflexions : comment les loisirs participent à l’élaboration de nos « styles de vie » (Bourdieu, 1979) ; comment sont-ils sources et preuves d’inégalités liées à la stratification sociale mais aussi aux rapports de domination de genre et de race ? ; et, enfin, comment le numérique vient-il, depuis une vingtaine d’années, bouleverser nos pratiques de loisirs en reconfigurant les modes de production, de circulation et d’appropriation ?

Informations ici

Appel à communication – La fête dansante, organisé par l’Université Paris 8 – date limite : 1er avril 2021

À l’appel du confinement, diurne et nocturne, l’espace festif devient suspect et identifié comme dangereux dans la crise pandémique actuelle. Jugées comme des activités « non essentielles » par le gouvernement, les pratiques festives, et avec elles les activités et les valeurs qu’elles déploient, sont officiellement interdites dans l’espace public et déconseillées dans la sphère privée. Outre les dégâts économiques causés par cette interdiction dans certains secteurs professionnels associés aux loisirs, à la production d’activités et d’évènements festifs (bars, boîtes de nuit, clubs, salles des fêtes, festivals, bals, concerts) et les réactions critiques qu’elles génèrent, nous souhaitons interroger, par le biais des effets de ces mesures coercitives sur le monde social, les sens et les fonctions festives de la danse

Informations ici

Colloque – Dynamiques urbaines et résilience dans un contexte d’épidémie, organisé par le groupe ESPI – date : 11 mars 2021

La ville dans toutes ses composantes et ses fonctions, résidentielles, économiques, sociales, se trouve aujourd’hui bouleversée par un nouveau contexte sanitaire lié à la pandémie de covid-19. Sa population et ses dynamiques sont impactées par cette situation et ce dans toutes leurs dimensions. L’évènement réunira des chercheurs, des professionnels de l’immobilier et de l’urbanisme ainsi que des institutionnels, afin de croiser les regards. Il aura une forte dimension interdisciplinaire : des approches géographiques, économiques, sociologiques, juridiques, urbanistiques, historiques, philosophiques, architecturales sont recherchées

Informations ici

Appel à communication – 2nd International Conference on Night Studies, organisé par ICNS – date limite : 29 mars 2021

Night Studies is a transdisciplinary field with works from different social and human sciences. Topics are very wide, and they cover a good number of geographical and social contexts, formal and informal practices, and behaviours. In this second edition, we pay attention to the current pandemic, but we encourage works reflecting on other issues related to the night

Informations ici


A signaler dans le réseau Smartnights :

The nighttime.org platform advises and supports night mayors, nightlife industry stakeholders and participants working toward more sustainable, resilient, and people-centered cities at night. Currently, nighttime.org focuses on supporting cities working to sustain local nighttime businesses, after-dark industries, workers, and cultural scenes in the face of the coronavirus/COVID-19 crisis. Nighttime.org is powered by VibeLab, an international consultancy which specialises in cultural vibrancy

Members of the Vilnius Night Alliance agree in solidarity:

  1. Nightlife has cultural, social and economic value which must be acknowledged.
  2. Nightlife should be celebrated and respected, not stigmatised.
  3. Nightlife is for everyone regardless of their gender, age, race, identity, sexual orientation, socio-economic background, different abilities or disabilities.
  4. We respect our neighbourhoods and we are open to dialogue.
  5. We provide performers and creative people with places to develop Vilnius culture.
  6. Our staff are respected, paid fairly, properly trained and well-equipped.
  7. We seek partnership with the Police, but they must act proportionally.
  8. The Municipality should assist, financially if necessary, to find solutions that allow a wide variety of cultural activity to continue and flourish wherever possible.
  9. We can help Parliament to create laws that benefit both nightlife and neighbours.
  10. We recommend and adopt practices that are proven to reduce the harm caused by drugs, tobacco and alcohol.
  11. We are ready to work with local and national government to develop social and cultural projects that use nightlife as a platform

« Rebranchons la culture », c’est le mot d’ordre d’une campagne lancée le 1er mars 2021 par une vingtaine d’organismes, pour demander au chef de l’Etat la réouverture des lieux culturels : : « Le modèle qu’on nous propose c’est d’être gentiment assis sur une chaise en silence. On aseptise tout ! Les gens se désintéresseront, ce n’est pas ça un concert »

Le nouvel espace en plein air Kilomètre25 va ouvrir ses portes le 18 juin à Paris. Piloté par les équipes du Glazart et du Jardin21, cet espace de 2200m2 sera installé sous le périphérique, au bord du Canal de l’Ourcq

Le Collectif Culture Bar-Bars porte avec 37 clubs français la reconnaissance des lieux auprès des institutions et la création du statut clubs cultures : nous sommes des lieux culturels, maillon essentiel de la chaîne de diffusion artistique

« Des Zones d’Urgence Temporaire de la fête! » : Nous, producteurs de spectacles, artistes, techniciens et prestataires du monde de la nuit culturelle, exerçant notre libre arbitre et notre liberté d’expression, affirmons notre volonté de reprendre le travail ! Nous amoureux de la nuit, nous voulons la faire revivre !, article sur Mediapart

La Nuit de la Solidarité revient pour une 4ème édition à Paris le 25 mars 2021. C’est une opération de décompte de nuit des personnes en situation de rue. Elle est organisée chaque année par la Ville de Paris avec l’aide des professionnel·le·s du social et des Parisien·ne·s bénévoles. Cette opération consiste à aller, rue par rue, à la rencontre des personnes pour leur proposer de répondre à un questionnaire anonyme. Grâce aux réponses collectées, les politiques de solidarité à Paris peuvent être adaptées. L’analyse des données collectées cette nuit-là permet en effet de mieux connaître les profils et les besoins des personnes en situation de rue

« Après la free-party de Lieuron, voyage au centre de la rave » : Malgré une forte mobilisation policière, quelque 2 500 « teufeurs » se sont rassemblés, du 31 décembre au 2 janvier, dans un hangar en Bretagne. Un mois et demi après, cette fête techno de la Saint-Sylvestre n’a pas fini de faire du bruit, article sur LeMonde

« Paris, Marseille… Comment vont se dérouler les premiers concerts tests avec public ? » : Plusieurs expériences vont être menées dans les prochains mois pour organiser des concerts et des festivals avec du public à Paris, Marseille, Saint-Malo et en Aquitaine, article sur LeParisien


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search